Migrer de Windows XP vers Linux sereinement

Image non disponible

Mon but n'est pas dans ce tutoriel de vous donner la « formule magique », mais de vous permettre de migrer votre Windows XP vers une des distributions Linux. Je pars du principe que vous ne voulez pas investir dans une nouvelle version de Windows ou dans un nouvel achat d'ordinateur. Les distributions Linux fonctionnent parfaitement sur de vieux ordinateurs.

Vous pouvez commenter l'article en suivant le lien suivant : 7 commentaires Donner une note à l'article (5), alors après votre lecture, n'hésitez pas.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. La fin de Windows XP

Le 8 avril 2014, Microsoft a officiellement abandonné le support de son célèbre système d'exploitation Windows XP après plus de 12 ans :

Image non disponible

Mais Windows XP était encore présent en début d'année 2014 sur environ 30 % des machines tous sondages ou analyses confondus : comme celui-ci. Certes, cette part de marché diminue progressivement, mais cela représente tout de même un grand nombre d'ordinateurs. Une étude a même révélé que certains utilisateurs ne savent pas que le fameux système d'exploitation n'est plus pris en charge par son éditeur.

Malgré la campagne de mise en garde massive de Microsoft sur les éventuels problèmes de sécurité, vous conseillant de changer de système d'exploitation vers un plus récent ou de changer d'ordinateur, nombreux sont ceux qui n'ont pas franchi le pas : soit par choix, soit à cause du coût.

Je pars du principe que vous ne voulez pas investir dans une nouvelle version de Windows ou dans un nouvel ordinateur.

Dans cet article, je vais vous montrer comment préparer une migration vers une distribution open source Linux comme étant une bonne alternative à XP.

II. Qu'est-ce que Linux ?

Linux est un système d'exploitation libre créé en 1991. Il est une implémentation libre du système UNIX. Ce système est né de la rencontre entre le mouvement du logiciel libre et le modèle de développement collaboratif et décentralisé via Internet. Son nom vient du créateur finlandais du noyau Linux, Linus Torvalds.

Aujourd'hui, le système Linux est considéré comme une alternative aux systèmes propriétaires des éditeurs commerciaux. Et il faut aussi savoir qu'une distribution Linux occupe beaucoup moins de place sur le disque qu'un Windows tout équipé (logiciels, drivers, etc.).

Il existe de nos jours une multitude de distributions, il suffit de faire une recherche sur le Web pour s'en rendre compte : Wikipédia ou Distrowatch.

L'avantage, c'est qu'il existe différents types de distributions :

  • certaines peuvent fonctionner sous de très vieux ordinateurs ;
  • certaines sont adaptées aux enfants ;
  • certaines sont adaptées au multimédia ;
  • etc.

Un des gros avantages de Linux, est qu'il n'est pas soumis aux virus Windows que vous pouvez attraper sur les sites Web.

III. Préparer sa migration

III-A. Les questions

À ce stade-là, les questions que vous pouvez vous poser ou qui vous seront posées sont :

  • suis-je prêt à changer de système d'exploitation ?
  • que connais-je de Linux ?
  • combien cela va-t-il me coûter ?
  • vais-je pouvoir utiliser mes anciens fichiers ?
  • etc.

Toutes ces questions sont légitimes et elles sont nécessaires, car elles vont vous permettre de faire une bonne migration.

III-B. Analyser ses besoins

Avant toute migration, il faut savoir ce dont nous avons réellement besoin.

Tous les logiciels qui sont sur la machine vous servent-ils régulièrement ?

Jamais vous ne trouverez exactement le même logiciel ! Mais il existe sûrement un logiciel qui s'en rapproche avec de nouvelles fonctionnalités.

Toutes les distributions dites standards contiennent un navigateur Internet, un outil de messagerie, une suite bureautique, un logiciel de dessin, un lecteur multimédia, des jeux, etc.

Si vous utilisez déjà des logiciels Libres ou open source, vous les retrouverez facilement pour votre distribution ou vous trouverez quelque chose qui s'en rapproche.

S'il s'agit d'un logiciel propriétaire, il faut vérifier avant tout qu'il existe un logiciel capable d'exploiter ses données, et c'est peut-être là la partie la plus dure de la migration.

Dans le cas contraire, vous aurez aussi la possibilité d'utiliser Wine, qui est un émulateur qui vous permettra de faire fonctionner votre programme sous Linux.

III-C. Les logiciels et leurs équivalences

Pour tout logiciel fonctionnant sous Windows, il y a de fortes chances de trouver un logiciel équivalent sous Linux.

Dans certains cas, vous ne pourrez pas ouvrir vos anciens fichiers avec l'équivalence, cela reste rare, mais il faut savoir que vous allez peut-être devoir reconstruire certains fichiers. Et dans certains cas, vous trouverez mieux sous Linux, par exemple, LibreOffice qui est capable d'ouvrir et d'enregistrer des vieux fichiers édités avec Office 2, alors qu'à partir des versions d'Office 2007 cela est impossible.

Voici une « toute petite » liste non exhaustive des correspondances :

Logiciel

Équivalence

Microsoft Office

LibreOffice ou OpenOffice

Microsoft Word

AbiWord

Microsoft Excel

Gnumeric

Microsoft Visio

Dia

Microsoft Project

GanttProject ou Open Workbench

Microsoft Money

Grisbi

Microsoft Publisher, Adobe InDesign

Scribus

AutoCAD

LibreCAD

Adobe Illustrator ou Corel Draw

Inkscape

Adobe Photoshop

GIMP

Internet Explorer

Firefox

Outlook Express

Thunderbird

CuteFTP

FileZilla

Lecteur Windows Media

VideoLAN (VLC)

Adobe Premiere Pro

Avidemux ou VirtualDub

Nero

InfraRecorder

Notepad

Gedit ou Leafpad

Maya / 3DS Max

Blender

Civilisation

FreeCiv

Mario Kart

TuxKart

Puzzle Bubble

Frozen Bubble

De plus, certains de ces logiciels listés peuvent fonctionner sous Windows et vous pourrez même en trouver qui sont portables (ne nécessitant aucune installation sur le poste Windows).

Pour vous aider, je vous propose d'utiliser Image non disponibleAwesomeCow, qui est un moteur de recherche qui permet en saisissant le nom d'un logiciel pour Windows d'obtenir une liste des logiciels similaires sous Linux.

III-D. Sauvegarder ses données

Pour réaliser une bonne migration, il est aussi nécessaire de faire une sauvegarde de ses données disponibles sur la machine. Cela devra se faire sur un ou plusieurs supports externes.

Cette étape est très importante, il faut bien prendre le temps de la faire, si vous ne voulez pas avoir de déconvenue par la suite.

En effet, dans le cas d'une installation de Linux à la place du système actuel, cela va entraîner le formatage complet du disque.

Il est aussi possible d'avoir deux ou plusieurs systèmes d'exploitation sur le même poste, mais ce n'est pas le sujet de ce tutoriel.

IV. Les distributions

Comme nous l'avons vu dans le paragraphe IIQu'est-ce que Linux ?, il existe une multitude de distributions Linux, mais je vais vous présenter les principales.

Les distributions Linux sont la plupart du temps des projets communautaires. Il est donc difficile de trouver la distribution sur un support, mais elles sont disponibles sous forme d'image disque. Leur taille varie en fonction des distributions, vous en trouverez qui ne font que 50 Mo et d'autres qui font 4,7 Go ou plus.

IV-A. Ubuntu

Cette distribution est récente, elle date de septembre 2004, mais ce qui a été « impressionnant », c'est que le projet est devenu très rapidement populaire et elle est actuellement la distribution la plus utilisée sur les machines de type bureau.

Les sites : officiel ou francophone.

C'est peut-être la distribution qui a à l'heure actuelle a la communauté la plus active.

Attention, je ne dis pas que les autres communautés ne sont pas actives, mais que celle-ci est très importante.

Image non disponible

Vous trouverez beaucoup de variantes officielles ou non officielles d'Ubuntu, comme XUbuntu (pour des ordinateurs moins puissants), LUbuntu (pour des ordinateurs très vieux), EDUbuntu (pour le monde de l'éducation), Ubuntu Studio (pour le multimédia), etc.

IV-B. openSUSE

Cette distribution date de 1992 sous le nom de SuSE (Software und System Entwicklung). Elle devient OpenSuse en 1995 et est actuellement souvent utilisée dans le monde professionnel.

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

IV-C. Debian

Cette distribution date de 1993 et au début, le projet semblait voué à l'échec, mais il en fut tout autrement. Elle est devenue la plus grosse distribution et le plus grand projet collaboratif. Beaucoup de distributions en sont issues.

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

IV-D. Fedora

Cette distribution date de 1995 sous le nom Red Hat, et en 2004 le projet Fedora apparaît. Ce changement de nom est dû au fait que le nom Red Hat a été déposé comme marque pour des produits commerciaux. Fedora est actuellement considérée comme la distribution la plus innovante.

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

IV-E. Mageia

Cette distribution date de 1998 sous le nom Mandrake, qui ensuite est devenu Mandriva et en 2010 le projet Mageia apparaît. Cette distribution est surtout destinée aux ordinateurs de bureau.

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

IV-F. ArchLinux

Cette distribution date de 2002, elle est plutôt destinée à des utilisateurs intermédiaires ou avancés. Elle est surtout connue pour son système de « rolling release ».

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

Voici un tutoriel pour l'installer : Installer simplement Archlinux et l'environnement graphique de son choix.

IV-G. PCLinuxOS

Cette distribution date de 2003, elle a mis de nombreuses années avant de sortir, mais elle offre un très bon support des pilotes graphiques.

Les sites : officiel ou francophone.

Image non disponible

IV-H. HandyLinux

Cette distribution est récente, car elle est sortie en octobre 2013. Elle est basée sur Debian, elle se définit comme la distribution pour les grands débutants.

Le site : francophone.

Image non disponible

Voici un tutoriel pour l'installer : HandyLinux, Debian sans se prendre la tête.

IV-I. Les autres

Comme vous voyez, au travers des distributions présentées, il en existe beaucoup et je peux encore en citer bien d'autres comme CentOS, Slackware, FreeBSD, Linux Mint, Gentoo, etc.

V. Interface graphique

Au large choix d'une distribution Linux, il existe plusieurs interfaces graphiques. Parmi elles, nous pouvons citer : GNOME, KDE, XFCE, UNITY, LXDE, CINNAMON et il peut en exister d'autres.

Voici des exemples d'interfaces où il y a dans un cas, la barre horizontale et dans l'autre la barre verticale :

Image non disponible
Image non disponible

Quelle que soit l'interface que vous choisirez, les commandes et les programmes sont les mêmes.

Certaines distributions vous proposeront à l'installation de choisir une interface, ne vous inquiétez pas, vous pourrez par la suite la changer au besoin.

VI. Tester une distribution

Comme toute personne, vous voulez essayer et voir avant de franchir le pas. Vous avez pour cela deux façons de procéder : la première qui consiste à utiliser un live-CD et la seconde qui est d'utiliser un logiciel de virtualisation.

Le live-CD est une fonctionnalité importante de Linux, car elle permet d'utiliser une distribution Linux sur n'importe quel ordinateur, ce qui n'est pas possible avec Windows.

Dans un cas comme dans l'autre, il vous faudra télécharger (ou commander) les images disques qui sont disponibles sur les sites des communautés, il vous suffira de les graver sur un CD ou DVD ou de les mettre sur une clef USB (vous avez pour ce dernier choix des logiciels qui vous aideront à les créer comme LinuxLive USB Creator ou UNetbootin).

VI-A. live-CD

Un live-CD, connu aussi sous le nom de CD autonome, est un support (CD, DVD ou clef USB) qui contient un système d'exploitation exécutable et qui ne nécessite aucune installation sur l'ordinateur.

Les distributions Linux sont généralement toutes disponibles en live-CD, cette version se trouve généralement sur le même support que celui qui servira à l'installation de la distribution.

Il vous suffit de faire démarrer votre ordinateur sur le support que vous aurez choisi. Les deux exemples ci-dessous montrent le choix que vous aurez au démarrage, généralement l'option Live est sélectionnée par défaut :

Image non disponible
Image non disponible

Si vous utilisez cette méthode, il faut savoir que tous les logiciels que contient la distribution ne sont pas opérationnels, mais la grande majorité l'est, vous aurez accès à un navigateur Internet, une suite bureautique, un gestionnaire de fichier, un logiciel d'images, un lecteur multimédia, etc.

Si un programme n'est pas installé ou qu'il vous manque, vous pouvez l'installer, il sera alors en mémoire le temps que vous utilisez la distribution et sera supprimé à l'arrêt de l'ordinateur.

En plus avec cette méthode, le programme va devoir utiliser les caractéristiques de l'ordinateur.

VI-B. Virtualisation

La virtualisation est un moyen simple de faire fonctionner un système d'exploitation comme s'il était un logiciel lambda.

Il existe de nombreux logiciels de virtualisations Vmware, Xen, KVM, QEMU, VirtualBox, etc.

Ce qui peut donner dans le cas d'utilisation d'Ubuntu avec VirtualBox :

Image non disponible

L'inconvénient dans le cas de la virtualisation, c'est que le programme va se servir des paramètres Windows pour fonctionner (réseau, carte graphique, carte son, etc.).

Vous trouverez ici un tutoriel expliquant comment installer Ubuntu avec VirtualBox : Installer Ubuntu sous Seven.

VI-C. Synthèse

Vous avez à votre disposition de nombreux outils qui vous permettront de tester les différentes distributions.

Le meilleur choix sera peut-être de faire des tests en virtualisation et ensuite en live-CD, car si vous testez plusieurs distributions et que vous devez graver l'image, cela peut vite devenir cher en support.

Si vous êtes inquiet pour l'installation d'une distribution ou que vous l'appréhendez, la virtualisation reste un bon moyen de vous entraîner, car vous allez procéder exactement comme si vous l'installiez réellement sur votre disque dur.

VII. Exemple d'installation

Passons à la pratique !

Je prendrai dans mon exemple la distribution UbuntuUbuntu, certains demanderont pourquoi ce choix :

  • c'est la distribution la plus installée sur les desktops ;
  • elle a aussi une interface différente de celle de Windows qui peut être déroutante, mais simple à utiliser ;
  • et il fallait faire un choix sur les nombreuses distributions existantes.

VII-A. La distribution

Il nous suffit de nous rendre sur la page de téléchargement d'Ubuntu et nous arrivons sur la page suivante :

Image non disponible

Il nous suffit de cliquer sur « Plus d'options… » pour obtenir la version 32 bits, ce qui nous donnera :

Image non disponible

Il ne nous restera plus qu'à cliquer sur « Télécharger » pour récupérer la distribution. Ensuite, il nous faudra graver l'image sur un support dans le cas d'Ubuntu, il faut un DVD, car l'image fait environ 1 Go.

Pour graver l'image nous pouvons utiliser un logiciel comme InfraRecorder :

Image non disponible

Ensuite, il nous suffit d'aller chercher le fichier image :

Image non disponible

Il ne nous reste plus qu'à lancer la gravure :

Image non disponible

Une fois terminée, nous disposons maintenant d'un DVD contenant la distribution Ubuntu.

VII-B. Tester avec le live CD

Maintenant que nous avons la distribution, testons-là. Il nous suffit de mettre le DVD et de démarrer l'ordinateur.

Une fois le démarrage lancé, nous avons différentes fenêtres qui apparaissent :

Il faudra bien s'assurer que l'ordinateur boot bien sur le DVD au démarrage, normalement cela est fait par défaut.

Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible

Une fois sur cette page, il nous faut choisir la langue :

Image non disponible

Nous allons ensuite cliquer sur « Essayer Ubuntu », au bout d'un certain temps (qui reste court) nous arrivons sur la fenêtre suivante :

Image non disponible

Une fenêtre nous indique tous les raccourcis possibles, mais la page ressemble plutôt à ceci :

Image non disponible

Les différentes barres :

  • 1 : le lanceur ;
  • 2 : la zone d'indicateurs (type de clavier, messagerie, etc.) ;
  • 3 : nom de l'application active.

Les applications du lanceur :

  • A : le tableau de bord est un module de recherche de fichiers ou d'applications ;
  • B : le gestionnaire de fichiers ;
  • C : Firefox qui est le navigateur Web ;
  • D : LibreOffice (traitement de texte, tableur et présentation) qui est la suite bureautique ;
  • E : logithèque Ubuntu, elle vous permettra d'ajouter simplement des logiciels en les sélectionnant ;
  • F : les paramètres systèmes (panneau de configuration sous Windows).

Les boutons de fermeture, de réduction et d'agrandissement se trouve en haut à gauche contrairement à ceux de Windows qui se trouvent dans le coin haut à droite.

Vous pouvez utiliser Ubuntu et les différents programmes présents dans le live-CD.

Par exemple, lorsque nous lançons Firefox, nous obtenons la fenêtre suivante :

Image non disponible

Et avec le gestionnaire de fichiers :

Image non disponible

Pour quitter Ubuntu les commandes se trouvent en haut à droite :

Image non disponible

VII-C. Installer la distribution

VII-C-1. L'installation

Pour ce qui est de l'installation, la procédure ressemble à celle du live-CD, sauf que nous allons sélectionner « Installer Ubuntu » :

Image non disponible

La fenêtre suivante apparaît :

Image non disponible

Sur cette fenêtre nous pouvons indiquer que nous souhaitons installer les mises à jour, il nous suffit de cocher l'option. Nous arrivons ensuite sur la fenêtre de configuration du disque dur et de paramétrage, si vous ne maîtrisez pas le partitionnement, conservez l'option activée par défaut :

Image non disponible

Nous devons ensuite choisir le fuseau horaire :

Image non disponible

Le type de clavier :

Image non disponible

Ensuite, nous allons définir les identifiants, le nom et le mot de passe seront demandés à chaque installation de programme (installation ou mise à jour) :

Image non disponible

Nous pouvons aussi, sur la fenêtre ci-dessous, nous passer de la demande d'identification, il suffit de cocher l'option correspondante :

Image non disponible

Le nom (du propriétaire du PC), le nom de l'ordinateur (par défaut le nom précédent avec la distribution) et le nom de l'utilisateur (sera visible s'il y a plusieurs comptes sur le même PC) peuvent être différents.

Le mot de passe administrateur vous sera demandé à chaque fois que vous voudrez installer ou faire une mise à jour, aucune installation ne sera faite sans la saisie de ce mot de passe.

Ensuite la fenêtre suivante indique qu'Ubuntu est en cours d'installation sur l'ordinateur, la durée peut dépendre du débit pour le téléchargement des mises à jour :

Image non disponible

À la fin la fenêtre suivante apparaît :

Image non disponible

L'installation d'Ubuntu est faite, vous pouvez utiliser votre ordinateur.

VII-C-2. Ajouter une application

Ubuntu possède une très grande logithèque, elle est accessible par cette icône :

Image non disponible

Une fois l'application ouverte, nous arrivons sur la fenêtre suivante :

Image non disponible

Pour trouver un programme :

  • soit vous faites une recherche par catégorie :

    Image non disponible
  • soit en saisissant le nom du logiciel :
Image non disponible

Une fois que l'application est trouvée, il suffit de l'ouvrir et de cliquer sur « Utiliser cette ressource » :

Image non disponible

Ensuite l'installation se fait :

Image non disponible

Une fois l'installation terminée, l'application se trouvera dans le tableau de bord et vous pouvez la trouver en saisissant son nom :

Image non disponible

Vous savez maintenant installer une application sous Ubuntu.

VIII. Conclusion

Nous venons de voir qu'une migration vers Linux n'est pas compliquée. Le plus dur va être de faire le choix sur la distribution Linux. Celle-ci pouvant être un choix esthétique et/ou matériel.

Toutes les étapes ayant leur importance, elles vous permettront de faire une migration sans surprise. Les distributions sont régulièrement mises à jour et ainsi vous disposez des dernières versions des logiciels.

En résumé, une migration pourrait se décomposer en six étapes :

  1. Être prêt à migrer : Linux n'est pas Windows, même si certaines distributions y ressemblent ;
  2. Faire la synthèse de ce qui est réellement nécessaire ;
  3. S'assurer dans le cas de logiciels propriétaires qu'il existe une équivalence sous Linux ;
  4. Choisir sa distribution : c'est la partie la plus longue, car il existe tellement de distributions ;
  5. Bien faire une sauvegarde (voir plusieurs si cela est possible) de ses données : la partie qui ne doit pas être négligée ;
  6. Installer la distribution.

Ce tutoriel a été créé pour des personnes voulant migrer de XP vers Linux, mais si vous utilisez Windows 7 ou 8, vous pouvez le faire de la même façon.

IX. Remerciements

Je remercie khayyam90, - Nikopol-, chrtophe, LittleWhite et Francis Walter pour leurs remarques et leurs conseils.

Et pour la correction orthographique et syntaxique : jacques_jean.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Licence Creative Commons
Le contenu de cet article est rédigé par Vincent Viale et est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Les logos Developpez.com, en-tête, pied de page, css, et look & feel de l'article sont Copyright © 2013 Developpez.com.